HOMEHorlogersDe Beefe FromanteelRatsmaRootsBibliofielBillardAnsembourg Contact

Style : Louis XV

SartonArtisan Horloger : Hubert Sarton

Biographie : Hubert Sarton nacquit à Liège où il est baptisé le 3 novembre 1748.1 Il fait son apprentissage chez son oncle et parrain Dieudonné Sarton, et pour se perfectionner, il travaille à Paris chez le célèbre horloger Pierre Leroy. A 24 ans, il revient à Liège et s'y établit. En 1812, les évènements politiques et des revers de fortune l'ont complètement ruiné. Il prend sa retraite et meurt à Liège le 18 octobre 1828. Son activité était multiple. En plus de l'horlogerie qui fait sa célébrité, il construit des appareils de précision, des machines de filature, etc. Il écrit de nombreux mémoires à propos de l'horlogerie, mais aussi sur des sujets les plus divers. Sa production horlogère est considérable. Il exécute de nombreuses horloges classiques : cartels Louis XV sur console d'applique, pendules Louis XVI à personnages, horloges de parquet et, entre autres, une curieuse "Horloge de Compagnie", dont le cadran se déplace horizontalement et verticalement pour montrer l'heure à divers endroits d'un salon (approuvée par I'Académie Royale des Sciences), des horloges astronomiques, etc. Son style le plus caractéristique est celui des horloges sans cabinet, à cadrans multiples, d'une élégance raffinée. Une plaque commémorative est apposée sur la maison qu'il a habité à l'angle de la place de la République Française et de la rue de la Wache.

Description artistique : cartel sur fût -ou sur console-, avec une caisse en écaille de tortue de teinte noire, incrustée de motifs floraux en laiton. La caisse est aussi rehaussée de bronzes dorés asymétriques. Le cadran en émail blanc est divisé en douze segments, chacun d'eux comporte un chiffre romain (pour les heures) et un chiffre arabe (pour les minutes) noirs. Les aiguilles Louis XV sont très finement travaillées. Les bronzes présents de part et d'autre du cadran représentent des feuilles d'acanthes et du feuillage. Sous le cadran, les bronzes forment un décor exotique composé, de gauche à droite, d'une pagode, d'un palmier, d'un grand oiseau exotique ( le corps ressemble à celui d'une autruche, tandis que la tête ressemble plus à celle d'un héron ) et de feuillages entourant le tout. Les piétements recouverts de bronze ont une décoration faite de rocailles. Le socle en doucine se termine en pointe par un bronze représentant des rocailles et acanthes entremêlées. La partie centrale du socle est également décorée d'un motif composé de rocailles et d'acanthes.

Description mécanique: mécanisme huit jours, d'origine parisienne comprenant une boite à musique à cloche avec un carillon.

Dimensions : Sarton

Datation: dernier quart du XVIlle siècle

Inscriptions : SARTON Hr de S Alts à LIEGE (sur le cadran)

Numéro d'inventaire : 31/Ch/1

Provenance: Legs de Maurice Chizelle, 1931

Informations diverses :

Chacun est invité d'envoyer des images, des informations etc sur des horlogers belges (wallons, flamands et germanophones).

andere pagina's over Hubert Sarton en cartels: 1 - 2 - 3 - 4


De Beefe

Gille De Beefe

lode.goukens@ugent.be

© Copyright, all rights reserved, 2010